Conférence "Le nomadisme sahélo-saharien en 2017"

Conférence (Tous publics) par: 

Un représentant du Niger et,

Pr. Jacques BECUWE Conseiller Spécial du Président du Niger

salle cinéma samedi 17h30

Passé Présent et Devenir des nomades sahélo sahariens. L'évolution socioculturelle et économique des nomades dans le contexte actuel. Pris entre les problèmes écologiques, la situation sociopolitique et les changements qu'induit la modernisation, que deviennent les nomades et semi-nomades du sahel ?

Pr Jacques Bécuwe Expert en Art Premier Africain et Islamique

Passionné par l'Afrique dès son plus jeune âge, il part découvrir le Maghreb, puis le Sahara et le Sahel en 1965.

Cette passion le conduira à entreprendre des études universitaires couronnées de deux licences et deux maîtrises (Anthropologie / Sciences du Langage), d'un DEA en Langues et civilisations africaines, du Diplôme de l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO - Langues et civilisations Chamito-sémitiques), puis d'un Doctorat de la Sorbonne en Langues et Civilisations Africaines.

Il rejoint le Niger en 1968 comme assistant technique chargé la politique culturelle à l'intérieur du pays. A partir du Niger il rayonnera dans de nombreux pays d'Afrique Noire et séjournera à plusieurs reprises dans le pays Lobi. Il cumulera par ailleurs plus de 5000 kms à dos de dromadaire à travers la zone sahélo/saharienne au sein des sociétés touarègue et peul, notamment au cours des Azalai et Caravanes du sel. En 1973 il est affecté au Gabon comme responsable de l'assistance technique française volontaire. C'est là qu'il partage son temps libre avec les sociétés du Gabon et du Bassin du Congo et qu’il commence à collectionner quelques pièces.

De 1979 à 2001 il est nommé professeur à l'Université de Paris 7, où il enseignera les langues, cultures et civilisations africaines alternativement au sein des universités de Côte d'Ivoire, du Burkina et du Niger. Il participe également à de nombreux réaménagements de plusieurs musées d'Afrique Noire.

Linguiste reconnu, il est nommé – au titre de la coopération franco-ivoirienne – responsable de la description des langues ivoiriennes à l'Institut des Langues Appliquée d'Abidjan. En 1982 il publie – entre autres - la première grammaire scientifique du lobiri, la langue de la communauté lobi, (SORBONNE – 1982) ainsi que l'Atlas linguistique des communautés GUR de Côte d'Ivoire et du Burkina-Faso. Il donne de nombreuses conférences sur "La vision du monde au sein des sociétés traditionnelles africaines". Sur avis du conseil des prêtres du JORO de Bouna il est alors initié chez les Lobi et reçoit le nom de HARJOOTHE .

Initiateur de la Génético-typologie, il donne un cycle de conférences en France, en Afrique et au Canada, et publie un article remarqué sur la méthode appliquée au lobiri

En 2001 il est nommé Conseiller du gouvernement du Niger et en 2005 il est nommé Conseiller du Gouvernement du Congo pour y terminer une carrière africaine bien remplie.

En 2010 – à l'heure de la retraite – il rejoint son pays de cœur et d'accueil : le Niger.

En 2012 son ami Mahamadou ISSOUFOU, le Président de la République du Niger, signe son décret de naturalisation selon lequel il obtient la double nationalité française et nigérienne. En 2013 il est le nommé Conseiller Spécial du Président de la République du Niger. Il est également conseiller auprès du Musée de Niamey

Il prépare actuellement une publication sur « l’invention du monde LOBI » Fondateur de la Génético-typologie, il est cité dans plusieurs ouvrages, dont le dernier livre de l’exposition du Quai Branly « Les maîtres de la sculpture – Côte d’Ivoire »

Il est également expert en Art Premier et Art Islamique auprès de plusieurs institutions, dont les tribunaux du Niger et du Burkina Faso